LES HÔTELS À SOREL DE 1825 À 1987 – THOMAS BROWN par Louise Pelletier

THOMAS BROWN

Aubergiste

Clerc marche

SOREL  

1839

THOMAS BROWN 1

RÉALISÉ PAR

LOUISE PELLETIER

RECHERCHISTE & HISTORIENNE

 Octobre 2014

Lorsqu’on fait des recherches sur un sujet. Elles ne seront jamais finies. J’ai dépouillé les les Archives du Canada. Voici ce que j’ai trouvé un dénommé Thomas Brown. Il tenait un hôtel sur la rue Augusta tout près du Marché. Les textes sont tirés textuellement des archives consultées.

 

En premier lieu Thomas Brown était le fils de, Jacques et de Marie White, Il est arrivé par le bateau «John Malsham» de la compagnie St-Lawrence Steam Boat Compagny. Le navire partait de Terre-Neuve Labrador le 19 octobre 1825 pour faire un arrêt à Québec Sorel vers Montréal.

 

Dans le Dictionnaire Biographique du Canada, «Dès le début de 1814, un autre moteur à vapeur était commandé en Angleterre et le nouveau bateau, le Malsham (forme archaïque du nom Molson), construit lui aussi au chantier de Hart Logan, fut lancé en septembre et mis en service immédiatement».

 

Thomas Brown était marié à Catherine Morgan fille de, Daniel Morgan et d’Élisabeth McLaughan, le 30 octobre 1832 à Ste-Croix de Lotbinière.

 

Dans un document signé par Simon Paulel inspecteur de police, Thomas Brown était aubergiste, inspecteur de police et clerc du marché à Sorel le 1 mai 1841.

 

Dans une pétition signée par Thomas Brown aubergiste, il demandait à Sa Majesté de lui concéder un lot sur la rue Augusta tout près de celui de Pierre Cardin le 17 septembre 1847. Il s’installait définitivement sur la rue Phipps pour y ouvrir un magasin en 1851.

 

Il a fait plusieurs transactions, le premier un contrat d’agrément entre Thomas Brown et William Craib le 19 octobre 1839 et un autre avec Mc Andrew le 17 juin 1844 devant le notaire Henry Crebassa.

 

Une vente par Thomas Brown et à sa femme à Arthur McCormick le 12 décembre 1849; une obligation de Thomas Brown à Madame Sherlock Foly et Compagnie le 21 janvier 1853;  un transfert de Thomas Brown à Édouard Crépeau d’un agrément avec Madame Mayer et Frère, James Morgan et Sherlock Foly et Cie et une Compagnie de Crédit le 18 décembre 1853 devant le notaire Jean Georges Crebassa.

 

Thomas Brown est décédé âgé de 47 ans à Burlington le 14 mars et inhumé dans le cimetière catholique de St-Pierre-de-Sorel le 17 mars 1854.

 

Catherine Morgan veuve Brown demeurai à Montréal après le décès de son conjoint soit de 1871 à 1881. Elle est décédée à Montréal et inhumée le 9 février 1881 dans le cimetière catholique de la paroisse St-Pierre de Sorel.

THOMAS BROWN 2

Listes des passagers de la St. Lawrence Steamboat Company, Canada, 1819 à 1835 (en anglais)Voir plus
Nom: Thomas Brown
Date de départ: 19 Oct. 1825
Lieu d’arrivée: Sorel
Navire: Malsham

Archives de l’Université McGill. Ancestry.com

 

La navigation entre Montréal et Québec. Les chroniques privées de 1820 qu’un vapeur, nommé le John Malsham, très probablement le premier sur le St-Laurent voyageant entre Québec et Montréal. Ce vapeur appartenait à m John Molson. Journal La Patrie le 12 novembre 1884  page 4 http://canardscanins.ca/roots/portal.php?action=show&id=421

Mariage de Thomas Brown et Catherine Morgan de Ste-Croix de Lotbinière le 30 octobre 1832. Ancestry.com

Mariage de Thomas Brown et Catherine Morgan de Ste-Croix de Lotbinière le 30 octobre 1832. Ancestry.com

Acte de décès de Thomas Brown le 17 mars 1854 à St-Pierre-de-Sorel. Ancestry.com

Acte de décès de Thomas Brown le 17 mars 1854 à St-Pierre-de-Sorel. Ancestry.com

THOMAS BROWN 5

Archives Nationales du Canada

«Bourg de William Henry par Robert Jones et Henry Crebassa écuier deux des Juges de Paix de Sa Majesté pour le district de Montréal  Simon Paulet inspecteur de Police du Bourge William Henry et assistant comme Clerc de Marché du dit Bourg salut. Et bon par le présent enjoint, au nom de Sa Majesté  de comparaitre en personne par-devant nous les susdit Juges de Paix à la demeure de N D Crebassa, Écuier à William Henry vendredi le 5 mars  1841 à 11 heures du matin pour répondre à la plainte portée devant nous contre vous par Thomas Brown aubergiste de William Henry pour avoir samedi le 27 jour de février dernier a négligé les devoirs inspecteur et clerc de marché ainsi promettant qu’il fut vendu le dit pour sur le marché du dit Bourg plusieurs  charges de foin sans avoir pesé icelle à la maison de laissé et avoir exigé et reçu le payement alloué pour faire la dite pesé sans avoir livré les étiquettes et contre la forme du statut fait et pourvu en pareil cas et n’y manqué sous peine de droit. Donné sous seing privé et sceau du Bourg de William Henry le 1 jour de mai 1841 en la 4e règne de Sa Majesté. Signé Robert Jones ».

THOMAS BROWN 6

 

 

Pétition à Sa Majesté de Thomas Brown le 17 septembre 1847. Archives Nationales du Canada

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annuaire Canadien de 1851 aux Archives Nationales du Canada. Thomas Brown tenait un magasin sur la rue  Phipps

Annuaire Canadien de 1851 aux Archives Nationales du Canada.
Thomas Brown tenait un magasin sur la rue Phipps

Historique du lot B Rue Augusta
Date Lot Nom de la personne
1732 Terre du Seigneur de Ramesay
1770 Cadastre Lot 22
1787
1795 Nouveau cadastre
1822 Lot B Abner Wilcott
1843 Rajustement du cadastre Lot
1855 Lot B Mc Lemon Mc Carthy
1864 Lot B Thomas Brown Hôtel
1878 Nouveau cadastre Lot 461
1880 Lot 461 Chevalier
1917 Lot 461 Élisa Johnston Jules Chevalier

Hôtel de Thomas Brown en 1841

Carte et plans de la ville de Sorel par Alexandre Larochelle 1877  Archives Nationales du Canada

Carte et plans de la ville de Sorel par Alexandre Larochelle 1877
Archives Nationales du Canada

 

 

Aussi sur LaRPV:

Voir toutes les chroniques de Louise Pelletier: Les chroniques historiques que Louise Pelletier

 

 

Note:
Interdit de reproduire en partie ou en totalité les images graphiques, musiques, textes, vidéos sans la permission écrite de Louise Pelletier et de RoGeR Marchand.

 

 

LaRPV logo wordLaRPV.tv

Si l’histoire vous intéresse !

Nous aussi !!!

4 commentaires le "LES HÔTELS À SOREL DE 1825 À 1987 – THOMAS BROWN par Louise Pelletier"

  1. Louise Pelletier 20 février 2015 à 9:59 · Répondre

    Bonjour madame Wilcott,

    Je n’ai pas de Wilcott dans ma famille. Je suis une passionnée d’histoire. Je vais une courte recherche pour vous. Je vous conseil de consulter les greffes de notaires aux Archives Nationales du Québec. Merci

  2. monique wilcott 18 février 2015 à 3:29 · Répondre

    Bonjour Madame Pelletier: Moi, aussi je suis decendant Abner Woolcot(Wilcott) vous avait ecrie a Madame Sabourine que Abner Wilcott etait le proprietaire du terrain en 1822, si j ai bien compris il aurait vendue le terrain a Mr. Brown. entre 1822-1825. Est ce que vous s avez quelle notaire a faites la vente. Mon grandpere Abner etait marier avec Catherine Griffin. Avez vous dans votre famille des Wilcott. Monique Wilcott

  3. Rainelle Sabourin 10 janvier 2015 à 6:55 · Répondre

    Bonjour Madame Pelletier.
    Mon nom est Rainelle Sabourin et je fais la généalogie de ma famille.

    J’ai vu sur votre site que mon ancêtre, Abner Wolcottt (Wilcott) a habité l’Hôtel Thomas Brown 1822.

    C’était un Loyaliste qui a gui le Vermont vers 1778 et s’est réfugié à Sorel où sa famille est venu le rejoindre.

    Il a ensuite habité l’Ile Bouchard (St-Sulpice) et est revenu à Sorel. Il y a habité de 1821 jusqu’à son décès en 1833.

    Savez-vous où je pourrais trouver plus de détails au sujet de l’hôtel? a-t-il été démoli? Qu’y a-t-il à la place? Quelle est l’adresse actuelle?

    Au niveau du cadastre, le lot 461 et le lot B, est-ce la même chose?

    Toutes les informations et nouvelles pistes sont bienvenues!!

    J’ai aussi trouvé sur votre site des photos de l’ancien cimetière anglican! Merci!!

    Merci de votre attention!

    Rainelle Sabourin
    rainellesabourin@videotron.ca

    • Rogiciel 16 février 2015 à 11:37 ·

      Bonjour. premièrement un grand merci pour vos commentaires et aussi de suivre nos chroniques sur LaRPV.tv. Pour votre question, voici, Madame, Abner Wilcot était propriétaire du terrain en 1822 et non résidente de l’hôtel. Pour vos Recherches, je vous conseil de consulter les archives Nationales du Québec. Un grand merci encore et n’hésité surtout pas à communiquer avec nous et à nous suivre. Grand bien à vous !!! Louise Pelletier

Laisser un commentaire