Les premières traverses Sorel-Berthier 1846-1855 par Louise Pelletier

Les premières traverses Sorel-Berthier 1APatrimoine naval

Les premières traverses

Sorel-Berthier

1846-1855

Collection Pinsonneault et Frères St-Jean Q.C. Archives Nationales du Québec

Collection Pinsonneault et Frères St-Jean Q.C. Archives Nationales du Québec

 

Réalisé par

LOUISE PELLETIER

 Recherchiste et historienne

Septembre 2014

 La traverse sur le Richelieu photo sans date précise

 

En fouillant les anciens journaux, j’ai trouvé plusieurs articles sur les traverses de Sorel-Berthier entre 1846 et 1857.

Les promoteurs de l’époque utilisaient les canots pour traverser le fleuve St-Laurent. Ils étaient reliés aux hôtels des côtés de Berthier et de Sorel. Lors de l’arrivée des bateaux à aube, la traversé de canots avait disparu. Il est à noter que les textes sont traduits textuelle des archives consultées.

 

 

 

 

Journal Les Campagnes 20 avril 1847 Archives Nationales du Québec

Journal Les Campagnes 20 avril 1847
Archives Nationales du Québec

« Le soussigné à l’honneur de prévenir messieurs les Voyageurs qu’il partira tous les matins de Sorel à 5 heures, et tous les soirs, de Berthier, à 5 heures. Indépendamment de ces départs réguliers on pourra traverser entre ces deux places, à toute heure de jour ou de nuit, en s’adressant chez Mme Péloquin, à Sorel, en face du Marché, ou à demeure, à Berthier. Il espère, par les soins qu’il prendra des passagers et de leurs effets, continuer à mériter l’encouragement du public.

Berthier le 17 juin 1847.  Pierre Léveillée » 

Journal Les Campagnes 3 mai 1849 Archives Nationales du Québec

Journal Les Campagnes 3 mai 1849
Archives Nationales du Québec

 

Pierre Léveillée messieurs les Voyageurs qui désirent traverser entre ces deux places sont respectueusement informée que les départs réguliers sont comme suit :

De Sorel                                                         De Berthier

À 6 heures du matin                                      à 5 heures  du soir

Indépendamment de ces départs on pourra traverser à toute heure du jour ou de nuit, en s’adressant à Mme Veuve Péloquin à Sorel et à Berthier Pierre Léveillée. On aura le plus grand soin de Messieurs les Voyageurs et de leurs effets. 3 mai 1849.

 

Journal Les Campagnes 3 juillet 1850 Archives Nationales du Québec

Journal Les Campagnes 3 juillet 1850
Archives Nationales du Québec

 

Pierre Léveillée messieurs les Voyageurs qui désirent traverser entre ces deux places sont respectueusement informée que les départs réguliers sont comme suit :

De Sorel                                                         De Berthier

À 6 heures du matin                                      à 5 heures  du soir

Indépendamment de ces départs on pourra traverser à toute heure du jour ou de nuit, en s’adressant à Mme Veuve Péloquin à Sorel et à Berthier Pierre Léveillée. On aura le plus grand soin de Messieurs les Voyageurs et de leurs effets. 3 juillet 1850

 

Journal Les Campagnes 22 août 1850 Archives Nationales du Québec

Journal Les Campagnes 22 août 1850
Archives Nationales du Québec

 

TRAVERSE ROYALE ENTRE SOREL ET BERTHIER

MICHEL FORCIER DIT GAUCHER, à l’honneur d’informer les voyageurs qu’ils pourront traverser entre ces deux places, avec la Male, en partant de Sorel, tous les matins de l’Hôtel Piché, et de Berthier, tous les soirs de 4 et 30, de l’Hôtel Gagnon.

 

TRAVERSER RÉGULIÈRE ENTRE SOREL ET BERTHIER

Indépendamment de ces départs on pourra traverser à toute heure du jour ou de nuit, en s’adressant à Mme Veuve Péloquin à Sorel et à Berthier Pierre Léveillée. On aura le plus grand soin de Messieurs les Voyageurs et de leurs effets. 22 août 1850

 

Journal Les Campagnes 3 mai 1855 Archives Nationales du Québec

Journal Les Campagnes 3 mai 1855
Archives Nationales du Québec

TRAVERSE ENTRE BERTHIER ET SOREL

ALFRED COUTU DE BERTHIER

Offre ses services à tous les Voyageurs qui ont besoin de traverser d’une rive à l’autre, l’espace pourvu des canots surs et commodes et d’employé attentifs et habiles, dont les uns seront constamment l’Américain Hôtel tenu par M Édouard Ducondu à Sorel pour attendre en ordre des voyageurs. À Berthier le point de départ sera de sa résidence, près du marché au prix modérés et traverses de jour et de nuit. Berthier, 4 mai 1855.

La Gazette de Sorel 13 août 1857  Archives Nationales du Québec

La Gazette de Sorel 13 août 1857
Archives Nationales du Québec

 

LE DORÉ

BATEAU À VAPEUR TRAVERSIER

Le Doré fera la traverse entre Sorel et Berthier les mardis et samedis de chaque semaine à 8 heures et demie a.m. Il attendra les passages ventant des bateaux à vapeur de Ligne Canadienne qui désirent traverser. Capitaine Chaillé. 13 août 1857.

 

Journal l’Opinion Publique 1870-1883 Archives Nationales du Québec

Journal l’Opinion Publique 1870-1883
Archives Nationales du Québec

Traversier des années 1960 non identifié Archives Nationales du Québec

Traversier des années 1960 non identifié Archives Nationales du Québec

Traversier de Sorel à Berthier Collection privée

Traversier de Sorel à Berthier Collection privée

Traversier de Sorel à Berthier Collection privée

Traversier de Sorel à Berthier Collection privée

Remarquez les deux traversiers de Sorel-Berthier sur le  Richelieu à Sorel 1964  Archives Nationales du Québec.

Remarquez les deux traversiers de Sorel-Berthier sur le Richelieu à Sorel 1964
Archives Nationales du Québec.

Traversier Sorel-Berthier 2014 Collection Louise Pelletier

Traversier Sorel-Berthier 2014 Collection Louise Pelletier

 

Aussi sur LaRPV:

Voir toutes les chroniques de Louise Pelletier: Les chroniques historiques que Louise Pelletier

Note: Interdit de reproduire en partie ou en totalité les images graphiques, musiques, textes, vidéos sans la permission écrite de Louise Pelletier et de RoGeR Marchand.

 

 

 

 

LaRPV logo wordLaRPV.tv

Si l’histoire vous intéresse !

Nous aussi !!!

 

7 commentaires le "Les premières traverses Sorel-Berthier 1846-1855 par Louise Pelletier"

  1. Suzanne Valois 22 avril 2017 à 9:56 · Répondre

    Le Mouche à feu, traversier exploité par mon arrière-grand-père François Xavier Crépeau avant 1920. Je cherche des détails. Son nom a été donné plus tard à un traversier retiré du circuit depuis plusieurs années.

  2. jacques gauthier 18 août 2015 à 9:41 · Répondre

    mon grand-père. Anthime Robillard etait command sur le navire Berthier en 1905.
    Il avait aussi naviguer sur le navire Chambly,
    Il etait a l’emploie de la compagnie richelieu et avait travaillé pour la compagnie
    Ontario. Peu d’informations sur ces navires et aussi sur ces deux compagnie

    • Rogiciel 17 janvier 2016 à 10:19 ·

      Bonjour M. Gauthier, premièrement merci de suivre « les chroniques historique de Louise Pelletier » sur LaRPV.tv
      Vous avez raison il y a peu d’information sur ce sujet. Donc pour répondre à votre demande voici un hyperlien vers le site internet de la Société Historique Pierre de Sorel: http://www.shps.qc.ca/
      Si nous trouvons d’autres informations cela nous feras grandement plaisir de complété la chronique.

      Espérant avoir répondus à votre demande.

      Merci encore et SVP continuer de nous suivre et n’hésité surtout pas à communiquer avec nous.
      Grand bien à vous
      RoGeR Marchand
      pour Louise Pelletier
      recherchiste et historienne

  3. luc berthiaume 27 juillet 2015 à 9:11 · Répondre

    parlez un peu de ceux qui ont participé a ces traversées entre ces deux rives.Mon père capitaine Maurice Berthiaume a été a cet emploi pour plus de 25 ans. J aimerais voir des archives sur ces pionniers du fleuve Saint Laurent.

    • Rogiciel 17 janvier 2016 à 10:23 ·

      Bonjour M. Berthiaume, premièrement merci de suivre « les chroniques historique de Louise Pelletier » sur LaRPV.tv
      Pour répondre à votre demande voici un hyperlien vers le site internet de la Société Historique Pierre de Sorel: http://www.shps.qc.ca/
      Si nous trouvons d’autres informations cela nous feras grandement plaisir de complété la chronique. Bien sûr si vous même avez des informations qui nous permettrait d’encore mieux documenté ce sujet, nous vous en serions très reconnaissant.

      Espérant avoir répondus à votre demande.

      Merci encore et SVP continuer de nous suivre et n’hésité surtout pas à communiquer avec nous.
      Grand bien à vous
      RoGeR Marchand
      pour Louise Pelletier
      recherchiste et historienne

  4. Roger valois 24 juillet 2015 à 8:51 · Répondre

    Le premier traversier non identifie est le « Le Courrier de Sorel » on y voit aussi le « Arthur Cardin » le « Pierre de Saurel » mais il y manque le « Fracois »1940 et 50 « Le Sorelois et plus tard « Le Napoléon L »du nom du père de Lucien lachapelle et le « Lucien L » Les résidants de St-Ignace avant la guerre devait hisser un drapeau sur le vieux quai situé en amont de celui d’aujourd’hui pour que le traversier qui faisait la navette entre Sorel et Berthierville s’y arrête ,merci pour ces beaux souvenirs

Laisser un commentaire