LE POÈTE EN FEU DE GLACE – texte de Claude Péloquin

texte de

Claude Péloquin

 

 

LE POÈTE EN FEU

DE GLACE

 

ECRITS DES FORGES

 

TEXTE LU À LA CONFÉRENCE DE PRESSE

DU

12 NOVEMBRE 2014

 LaRPV Claude Peloquin juil 2013-7

Le poète en feu de glace CLAUDE PÉLOQUIN

Le poète en feu de glace
CLAUDE PÉLOQUIN

D’ABORD GRAND MERCI AUX ECRITS DES FORGES POUR L’ÉDITION DU POÈTE EN FEU DE GLACE/ ILS ONT EU LA VISION DE PUBLIER CE LIVRE TOTALEMENT HORS NORMES/ C’EST UN DOCUMENT QUE JE CONSIDÈRE COMME UN ROUAGE IMPORTANT DANS LA PANOPLIE DE MES TRAVAUX/ À UN MOMENT DONNÉ DANS UNE ŒUVRE IL FAUT FAIRE LE POINT SURTOUT APRÈS UNE FEUILLE DE ROUTE AUSSI VOLUMINEUSE DANS PLUSIEURS DOMAINES CRÉATIFS.

LA LIBERTÉ A TOUJOURS ÉTÉ MON OREILLER/ CE LIVRE EN EST LE VIVANT TÉMOIN/ IL EST AUSSI UN CRI D’ALARME DE CELUI QUI A DONNÉ SA VIE À LA POÉSIE/ JE SUIS TRISTE POUR MON BEAU QUÉBEC/ J’AI SUBI DES INJUSTICES/ OUI JE PASSSERAI À L’HISTOIRE MAIS À QUEL PRIX DANS LES GRIFFES DES PETITS PENSANTS ET DES CLIQUES SANS ENVERGURE.

J’EN AVAIS TROP SUR LE CŒUR DEPUIS 50 ANS D’ÉCRITURE ET IL Y AVAIT TROP DE CHOSES QUE JE NE POUVAIS LAISSER PASSER/ ALORS ÇA A DÉBOULÉ… TOUT ME REVENAIT… J’AVAIS MAL, MAIS C’EST TERMINÉ/ MAINTENANT JE POURRAI CONTINUER D’ÉCRIRE MES FILMS, MES CHANSONS ET MA POÉSIE PURE ET IMPURE, EN PAIX.

TOUT ÇA EST DERRIÈRE MOI MAINTENANT.
Claude Péloquin – Le poète en feu de glace – (conférence de presse)

NOTRE SOCIÉTÉ EST GANGRÈNÉE PAR LES POLITICALLY CORRECT AVEC LA FLEUR DE LYS DEVANT ET LA FEUILLE D’ÉRABLE DERRIÈRE/ J’EN AI MAL/ CHEZ NOUS IL Y A TROP D’HOMMES INFLUENTS QUI S’EXCUSENT APRÈS AVOIR PARLÉ AVEC LEUR CŒUR/ MON PEUPLE DEVRAIT REPRENDRE SES COUILLES PERDUES COMME L’ONT FAIT NOS BÂTISSEURS DE JADIS/ DANS MON CAS J’AI DÛ MENER MA CARRIÈRE CONTRE VENTS ET MARÉES/ APRÈS 50 ANS D’ACTION JE DOIS ENCORE VENDRE MES LIVRES DE MAIN À MAIN/ JE N’AI JAMAIS EU D’AIDE DE PERSONNE NI D’AUCUN GOUVERNEMENT SAUF GUY LALIBERTÉ À QUI J’AI DONNÉ UN LIVRE À LA MAIN ILLUSTRÉ PAR ZILON POUR LE REMERCIER ET MONSIEUR P./ LES COLLECTIONNEURS DE MES ŒUVRES MANUSCRITES ET LES FIRMES QUI M’ONT COMMANDÉ DES TEXTES CORPORATIFS M’ONT BEAUCOUP AIDÉ AUSSI/ LES BOURSES SONT DÉCIDÉES PAR LES PAIRS DONC IL N’Y A RIEN LÀ POUR MOI JUSQU’ICI.

CELUI QUI LIRA CE DOCUMENT DU DÉBUT À LA FIN VERRA LA VIE SOUS UN ANGLE DIFFÉRENT À LA RENCONTRE D’UN POÈTE ÉCORCHÉ.

J’AI PARLÉ AVEC MON CŒUR QUI DÉBORDAIT DE BONHEURS, D’INJUSTICES ACCUMULÉES ET DE REGRETS BIEN HUMAINS/ LA POÉSIE M’A CEPENDANT FAIT VIVRE UNE VIE FANTASTIQUE/ JE SUIS FIER D’AVOIR MONTÉ CE LIVRE AVEC MON AMI RENÉ À M’EN VIDER LA MÉMOIRE CAR ON PASSE DE 1965 À AUJOURD’HUI.

IL COMMENCE PAR UNE RENCONTRE FABULEUSE À LA HAVANE AVEC LE PEINTRE FABELO EN PASSANT PAR UNE ÉTUDE INÉDITE DE 1965 SUR LE PHILOSOPHE BACHELARD ET DES CHOSES QUI ME PESAIENT/ J’AI ARRACHÉ MES ÉPINES UNE À UNE/ LES LIGNES QUI SUIVENT SONT DANS LE LIVRE : J’AURAI RÉUSSI À ÉCRIRE AINSI SANS ÊTRE INTERNÉ/ POUR CE FAIRE J’AI MÊME DÛ PASSER PAR UNE PHONÉTIE INVENTÉE ET UN STYLE SURPRISE/ JE ME SUIS EMPÊCHÉ D’ÉCLATER ET D’IMPLOSER/ LES VAUTOURS SANS ENVERGURE NE M’ONT PAS AIDÉ CERTES/ MAIS LA POÉSIE A ÉTÉ PLUS FORTE QUE LA LEUR/ MON ŒUVRE N’ARRÊTERA PAS DE GRANDIR/ JE N’AI JAMAIS ÉCRASÉ MÊME S’ILS ONT ESSAYÉ.

 

VOICI MON PREMIER POÈME PUBLIÉ EN 1963 :

LaRPV Claude Péloquin lancement 4JE SUIS DIVISION/ ON M’A MULTIPLIÉ/ JE N’AI RIEN SOUSTRAIT/ ET JE LAISSE LA SOMME AUX AUTRES.

MA VIE MERVEILLEUSE AVEC LA POÉSIE A ÉTÉ UN DUR COMBAT DE CHAQUE INSTANT ET UN ÉBLOUISSEMENT CONTINUEL/ SANS AUCUN REVENU FIXE J’AI PAYÉ LE PRIX DE MA LIBERTÉ D’AVOIR CRACHÉ SUR TOUTES LES SORTES DE MORT ET LA PETITESSE D’ESPRIT.

J’AIMERAIS RENDRE HOMMAGE AUX ÉDITEURS QUI ONT CRU EN MOI DEPUIS 5 DÉCENNIES/ MICHEL CHARTRAND/ LES ÉDITIONS BEAUCHEMIN/ L’HEXAGONE/ TRANSIT/ ANTONIO D’ALFONSO/ MICHEL BRÛLÉ/ PIERRE FILION CHEZ LEMÉAC/ MICHEL BÉDARD CHEZ VARIA/ MARCEL DE PRATTO ET JACQUES PARISIEN AINSI QUE L’HARMATTAN ET ACTE SUD À PARIS/ AVEC UNE MENTION SPÉCIALE À JEAN-JACQUES PAUVERT QUI VIENT TOUT JUSTE DE MOURIR/ C’EST LUI QUI M’AVAIT FAIT ÉCRIRE : UNE PLONGÉE DANS MON ESSENTIEL.

LE POÈTE EN FEU DE GLACE EST UN TESTAMENT CHARNIÈRE QUI M’A FAIT GRAND BIEN EN METTANT LES PENDULES DANS LE CADRAN/ J’AVAIS MAL : JE N’AI PLUS MAL/ C’EST UN LIVRE CICATRICE POUR MOI ET LE QUÉBEC/ RÉCEMMENT UN INCONNU AU OYSTER SHACK ME DIT EN PASSANT : ‘MONSIEUR PÉLOQUIN, QUAND SORTEZ-VOUS QUELQUE CHOSE… J’AI LE GOÛT D’ÊTRE SECOUÉ… J’AI HÂTE DE VOUS LIRE CAR IL NE SE PASSE RIEN!’/ JE VOUS PARLE CE SOIR EN PÛR BON SENS QUÉBECOIS COMME DANS MON LIVRE ET QUAND J’ÉCOUTE LA TÉLÉVISION OU JE LIS LES JOURNAUX JE DIS TOUJOURS : ÇA J’EN PARLE DANS LE POÈTE EN FEU DE GLACE.

POUR METTRE UN POING FINAL SUR LA SAGA DE NIPI AVEC LE CIRQUE DU SOLEIL ET LE VOYAGE EXTRAORDINAIRE DE GUY : JE DIS CECI : SI J’AVAIS EU AFFAIRE À LUI (IL ÉTAIT EN RUSSIE) J’AURAIS SIGNÉ AVEC EUX CAR IL Y AURAIT EU UN MORATOIRE POUR LA DURÉE DU VOYAGE MAIS IL N’Y EN AVAIT PAS DANS LE CONTRAT/ C’ÉTAIT À VIE/ MAINTENANT QU’IL SOIT SU QUE JE NE VEUX PLUS EN PARLER.

Claude Péloquin pochette 2CE LIVRE RESTERA DANS NOTRE HISTOIRE QUI NE SERA JAMAIS GRANDE COMME ELLE DEVRAIT L’ÊTRE/ NOUS SOMMES TROP MOUS, MERVEILLEUX ET NAIFS À LA FOIS, COMME LES AMÉRINDIENS/ MOI JE NE M’EXCUSERAI JAMAIS POUR CE QUE JE DIS ET PENSE/ JE PRÉDIS DANS CE LIVRE QU’UN JOUR ON AURA TRÈS MAL D’AVOIR PLIÉ ET PLIÉ À CE POINT EN ÉCONOMIE AUTANT QU’EN ETHNIES/ NOUS AVONS TOUT POUR ÊTRE HEUREUX CHEZ NOUS ET POUR RENDRE NOS NOUVEAUX ARRIVANTS HEUREUX AUSSI/ C’EST LE TROP QUI EST TROP!!!!/ MON AMI PÉPINE DISAIT : DANS LA VIE Y A DEUX CHOSES : LE C’EST ÇA PIS LE C’EST PAS ÇA!!! LÀ C’EST PAS ÇA QUI SE PASSE!!!/

CECI EST UN LIVRE HISTORIQUE POUR MOI DANS CE PAYS QUI N’EXISTE PAS ET OU ON N’OSE PLUS PARLER/ NOUS SOMMES UN DES PEUPLES LES PLUS GÉNÉREUX AU MONDE PER CAPITA/ MAIS DE GRÂCE… ARRÊTONS DE NOUS SAIGNER NOUS-MÊMES/ PLUS NOUS SERONS FORTS, PLUS NOUS POURRONS NOUS AIDER NOUS-MÊMES ET LES AUTRES…/ L’HEURE EST VENUE DE SE DEMANDER CE QUI VA ARRIVER À CETTE TERRE-QUÉBEC QUE BOULE NOIRE M’AVAIT CHANTÉE/ ELLE EST VIOLÉE ET ENVAHIE/ D’ABORD STOPPONS TOUS CES PARTIS POLITIQUES ET UNISSONS-NOUS POUR UNE FOIS DANS NOTRE HISTOIRE.

MA FEMME YVI DISAIT : LAISSERIONS-NOUS ENTRER UN ÉTRANGER CHEZ-NOUS QUI NOUS DIT QUOI MANGER?… EN 1965 J’AI PUBLIÉ UN POÈME AVEC DES MOTS COLORÉS QUE JE TROUVAIS BEAUX : COMME KABOUL, KANDAHAR, ET LA DERNIÈRE LIGNE DE CE POÈME DISAIT : LE CHIEN A MORDU LE FACTEUR…

CE LIVRE DIT QUE J’AIMERAIS TELLEMENT CROIRE EN TOUT…/LE MATIN JE M’ÉMERVEILLE ENCORE SUR UN ÉPERVIER À MONTRÉAL OU SUR UNE FLEUR SAUVAGE OU SUR UN SOURIRE DE FEMME AU RÉVEIL/MAIS J’AI LANCÉ LA SERVIETTE DEVANT CETTE INVASION TROP FORTE D’ÉTRANGERS DANS MON QUÉBEC TANT AIMÉ AU FOND DE MES TRIPES ET SUR TOUTE VIE SUR TERRE… SUR L’HUMANITÉ AVANT NOUS ET APRÈS NOUS…JE PLEURE EN-DEDANS CAR LE PARADIS POUR MOI N’ÉTAIT PAS PERDU, MAINTENANT IL L’EST, À CAUSE DES RELIGIONS MALADES ET DE LA SURPOPULATION IMBÉCILE ET RIDICULE QUI MÈNE À LA VIOLENCE ABSURDE/ À LA MORT DES DEUX PÔLES QUI DÉVISSENT LA PLANÈTE DE SON SOCLE ET DE SON CENTRE DE GRAVITÉ JUSQU’À LA PROPULSION DU MONDE DANS L’OUBLI.

ALLONS DANS TOUTES LES ÉCOLES, LES PRISONS, LES HOPITAUX ET LES OCÉANS DU MONDE POUR SE PENCHER ENFIN SUR CE QUI NE VA PAS DANS NOS TRÉFONDS/ JE DIS AUX ÉTRANGERS QUE CE N’EST PLUS LE TEMPS DE FAIRE DES ENFANTS EN SÉRIE NI D’OUVRIR DES SYNAGOGUES ET DES MOSQUÉES/ METTEZ PLUTÔT CETTE ÉNERGIE À NOUS RENDRE HEUREUX LES UNS LES AUTRES/ LA MONDIALISATION OK, MAIS C’EST LE CHANT DU CYGNE DE LA PLANÈTE, CAR ELLE SE SURPOLLUE/ ELLE ÉTOUFFE ET ELLE A LE VERTIGE À EN PLUS SAVOIR OU ELLE EST, ALORS LA MER GLUANTE QUITTERA LES LIEUX PAR SES PORES/ LE CHOC ENTRE LES MOINS NANTIS ET LES PLUS DÉVELOPPÉS SERA TROP FORT/ LES SECONDS AURAIENT DÛ AIDER LES PREMIERS D’ABORD, ENSUITE L’INTÉGRATION AURAIT PU SE FAIRE, MAIS EN CE MOMENT TOUT N’EST QUE FRICTION/ RACISME ET INTOLÉRANCE/ TOUT VA SE COMPLIQUER ET SE DÉRÉGLER COMME DANS LES VIEUX PAYS QUI SONT UN BON EXEMPLE DU CHAOS QUI SE FORME.

JE PRIE QUE FINALEMENT TOUS LES ÊTRES HUMAINS STOPPERONT ENFIN D’ÊTRE INHUMAINS LES UNS POUR LES AUTRES ET QU’ON DÉCOUVRIRA ENFIN L’IMMENSITÉ DE CE QUE NOUS SOMMES/ ALORS LA BEAUTÉ POURRA ENFIN APPARAÎTRE ENTRE NOUS TOUS SUR TERRE, ET UN RESPIR PLANÉTAIRE S’INSTALLERA : NOUS NE L’AVONS PLUS DEPUIS TROP LONG.

QUOI QU’IL ARRIVE JE REFUSE TOUTE FORME D’AUTOPSIE, DONC JE NE RÉPONDRAI PAS AUX QUESTIONS.

 

MERCI D’ÊTRE LÀ,

 

CLAUDE PÉLOQUIN

 

Autres informations:

et références – (cliquer sur le lien) Information: 23 octobre 2014 Claude Péloquin 12 nov 2014

LaRPV.tv
ne peut être tenu responsable
des propos tenus
dans les textes et les vidéos et extrait audio de cette page !!!

LaRPV logo wordLaRPV.tv

Si la poésie vous intéresse !

Nous aussi !!!

Un Commentaire le "LE POÈTE EN FEU DE GLACE – texte de Claude Péloquin"

  1. Sylvie Forest 15 novembre 2014 à 7:21 · Répondre

    Je découvre cet homme extraordinaire et chaque découverte me bouleverse et me contente ,je devient ambigu comme lui . Merci pour une soirée merveilleuse

Laisser un commentaire