François Allard – Sculpteur de marbre de Sorel par Louise Pelletier

François Allard 1

PATRIMOINE FUNÉRAIRE

SOREL

François Allard

Sculpteur de marbre Entrepreneur de pompes funèbres à Sorel

RÉALISÉ

PAR

LOUISE PELLETIER,

RECHERCHISTE

HISTORIENNE

2014

Le but de cette recherche sera de faire ressortir toute l’histoire se rattachant au Patrimoine Funéraire, les cimetières, les sculpteurs, les vendeurs et les salons funéraires couvrant la période du début de la colonisation à aujourd’hui à Sorel. Je vous souhaite une bonne lecture.

 

François Allard avait une manufacture au 52 rue Auguste. Il était à loyer sur le lot 539 appartenant à A chapdelaine soit de 1878 à 1880.  Il a acheté de Louis Wingender sculpteur de marbre le commerce d’entrepreneur le 8 août 1882 devant le notaire LE D Cartier de Sorel.

 

Le Sorelois 6 février 1883

Le Sorelois 6 février 1883

Google 2013 Cimetière des St-Anges

Google 2013
Cimetière des St-Anges

Un monument de marbre avec les pieds dates environ de 1884

 

Par devant le notaire Louis Eusèbe Cartier notaire public de la province de Québec  résidant en la  Ville de Sorel soussigné.

 

 

 

A comparue Monsieur Jules Wingender sculpteur demeurant en la dite Ville de Sorel.

 

François Allard 4«Lequel a reconnu et confessé avoir vendu comme par les présentes  il vend aussi avec garantie de toutes revendications à Monsieur François Allard entrepreneur  de pompes funèbres de la dite Ville de Sorel à ce présent et acceptant acheteur savoir 4 monuments en marbre avec les pieds en pierre de taille et une noir en fonte que le dit acheteur déclare bien connaitre et que le dit vendeur et oblige livrer au dit acheteur  à demande pour de ce dessus vendu en jouir user faire et disposer par le dit acheteur ses hoirs et ayant cause en toute propriété en vertu de présenter . Ce que dessous vendu est actuellement à la résidence dudit vendeur rue Phipps . Cette vente ainsi faite pour et en considération de prix et somme de 100 piastres cours actuel que le dit vendeur reconnais avoir reçue du dit acheteur dont il est content et satisfait  et lui ne donne quittance.

 

A comparue Monsieur Jules Wingender sculpteur demeurant en la dite Ville de Sorel.

 

«Lequel a reconnu et confessé avoir vendu comme par les présentes  il vend aussi avec garantie de toutes revendications à Monsieur François Allard entrepreneur  de pompes funèbres de la dite Ville de Sorel à ce présent et acceptant acheteur savoir 4 monuments en marbre avec les pieds en pierre de taille et une noir en fonte que le dit acheteur déclare bien connaitre et que le dit vendeur et oblige livrer au dit acheteur  à demande pour de ce dessus vendu en jouir user faire et disposer par le dit acheteur ses hoirs et ayant cause en toute propriété en vertu de présenter . Ce que dessous vendu est actuellement à la résidence dudit vendeur rue Phipps . Cette vente ainsi faite pour et en considération de prix et somme de 100 piastres cours actuel que le dit vendeur reconnais avoir reçue du dit acheteur dont il est content et satisfait  et lui ne donne quittance pour finale et générale. À l’occasion de la vente ci-dessus fait et consentie il a été expressément convenance entre les parties  aux présentes que le dit  Jules Winginder  ne pourra ni par lui-même ou pas qui que ce soit autres pour lui ou pour son compte en aucun temps ci-après ou sous quelque circonstance que ce puisse être s’engager à Sorel susdit ou en aucune autre partie du Comté de Richelieu dans le commerce de pompes funèbres que fait présentement  le dit François Allard ou dans son propre commerce comme sculpteur en marbre ou monumentiste ou s’immiscer avec qui que ce soit, soit comme associé ou agent ou autrement dans aucune partie des limites du Comté Richelieu dans l’une ou l’autre des dites deux branches d’affaires et il ne lui sera permis de susciter aucune compétions au dit François Allard en son dit commerce dedans des mêmes limites et cette convention ci liera le dit Jules Winginder qui ne pourra prétendre y contrevenir au l’éluder en aucune manière attendre que le dit Jules Winginder y causent librement pour bonne et valable considération qu’il reconnait avoir reçue et dont il en donne quittance et par reçue  titre est la volonté de l’un et de l’autre des dites parties arrêtées entre elles de bonne foi et quelle puisse revenir contre soit directement ou indirectement  et toute contravention au infection de sa part a cette convention emportera la forfaiture de la somme 500 cours actuel eu profit du dit François Allard et la dite somme de 500 piastre dit cours sera payable ou recouvrable aussitôt telle contravention ou infraction à tire de dommage et intérêts sans quelle puisse souffrir de diminution pour quelque raison que qui ce soit. Dont acte fait et passé en la Ville de Sorel en l’étude du notaire L E D Cartier le 8 août 1882 lesques dits parties ont signés  Jules Winginder François Allard  L E Cartier notaire

François Allard 5

voir: http://collections.banq.qc.ca:81/jrn03/goq/src/1886/09/18/116644_1886-09-18.txt

 

Aussi sur LaRPV:

Voir toutes les chroniques de Louise Pelletier: Les chroniques historiques que Louise Pelletier

Note: Interdit de reproduire en partie ou en totalité les images graphiques, musiques, textes, vidéos sans la permission écrite de Louise Pelletier et de RoGeR Marchand.

 

 

 

 

LaRPV logo wordLaRPV.tv

Si l’histoire vous intéresse !

Nous aussi !!!

 

Laisser un commentaire